القانون رقم 49.16 المتعلق بكراء العقارات أو المحلات المخصصة للاستعمال التجاري أو الصناعي أو الحرفي

ggggg

 صدر بالجريدة الرسمية ظهير شريف رقم 1.16.99 صادر في 13 من شوال 1437 (18 يوليو 2016) بتنفيذ القانون رقم 49.16 المتعلق بكراء العقارات أو المحلات المخصصة للاستعمال التجاري أو الصناعي أو الحرفي، جريدة رسمية عدد 6490 بتاريخ 7 ذو القعدة 1437 (11 أغسطس 2016)، صفحة 5857، وبمقتضاه سيتم نسخ مقتضيات ظهير 2 شوال 1374 (24 ماي 1955) بشأن عقود كراء الأملاك أو الأماكن المستعملة للتجارة أو الصناعة أو الحرف كما وقع تغييره وتتميمه، وكذا مقتضيات المادة 112 من القانون رقم 95.15 المتعلق بمدونة التجارة، وذلك بعد انصرام أجل ستة (6) أشهر ابتداء من تاريخ نشره بالجريدة الرسمية وهو تاريخ دخوله حيز التنفيذ.

 

Synthèse:
 

I-         La loi n° 49.16 qui régira les rapports entre bailleurs et locataires d'immeubles ou de locaux affectés à un usage commercial, industriel ou artisanal a élargi le champ d’application de ses dispositions à certains locaux :

 

·        Ainsi, seront soumis aux dispositions de la nouvelle loi les baux des immeubles loués par :

 

1.     les coopératives,

2.    les établissements d'enseignement privé,

3.     les cliniques privées,

4.    les laboratoires pharmaceutiques

5.     et les autres organismes assimilés dans le cadre de leurs activités.

 

·        Par contre, seront exclus du champ d’application de la loi plusieurs contrats comme dispose l'article de 2 de la loi (exemple : les baux relatifs aux locaux situés dans des centres commerciaux gérés sous une seule enseigne, ainsi que les locaux destinés à recevoir des investissements dans le secteur de l’industrie et de l’informatique)

 

 

II-                L'objet de la loi était depuis 1955 de protéger cette catégorie de locataires contre des évictions abusives.

Ces évictions auraient été susceptibles d'entraîner des conséquences particulièrement graves qu'il convenait d'empêcher parce qu'elles auraient atteint les entreprises, préjudiciant en définitive à la stabilité des activités commerciales, industrielles et artisanales :

·        Pour cela, une indemnité d’éviction devra être octroyée au locataire en cas de refus de renouvellement du bail commercial (l'article 7).

·        Toutefois, le bailleur ne sera pas tenu à payer cette indemnité  dans les cas prévus par l’article 8

La nouvelle loi entrera en vigueur au mois de février 2017 (6 mois après sa publication au B.O), date à laquelle les dispositions du dahir du 24 mai 1955 seront abrogées. L'abrogation touchera également les dispositions de l'article 112 de la loi n° 95.15 formant code de commerce.

 

 

 

لتحميل القانون 

téléchargement

 

FAKIR El Mehdi

Expert-Comptable DPLE/Commissaire Aux Comptes

Maître de conférences

Consultant en Stratégie et Risk Management

Conseiller Juridique et Fiscal

 

 

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

التخطي إلى شريط الأدوات